Féru de navigation et entrepreneur dans l’âme, le fringant quinquagénaire est parvenu à faire de sa passion, une affaire prospère.

Il y a deux ans, Eric Ogez, entrepreneur dans le bâtiment passe la main à son fils, histoire de s’offrir une retraite anticipée. Retraite ? Pas vraiment. Quand cet amoureux des bateaux de 58 ans s’offre un yacht pour pense-t-il son agreement personnel, il finit en réalité par le transformer en business florissant, Boating Paris. « Je me suis dit que je voulais en faire profiter les autres » explique le dynamique marin « cela permettait aussi de couvrir les frais ».

Si Eric Ogez ne dépasse jamais la limite de 12km/h, le Jeannot Prestige 34 peut atteindre les 60 km/h

Le voilà lancé. Ainsi, il propose des croisières à bord du Pont Marie baptisé ainsi en référence à un pont parisien sous lequel il passe pendant les 2h30 que dure la promenade. « Boulogne est idéalement située » explique-t-il « nous sommes en face d’un magnifique parc, dans un cadre très sympathique et à  vingt minutes de Paris». La balade débute donc sur le quai Alphonse le Gallo, fait le tour des îles à Paris et revient à une vitesse de 12 km/h. Pendant ce temps-là sont servis champagne et petits fours faits maison à une clientèle d’exception. «  Cela peut-être des hommes d’affaires qui viennent signer un contrat » explique Eric Ogez avant de raconter « on a eu même un groupe de rap venu tourner un clip. Mais à mi-chemin j’ai du faire demi-tour. Deux d’entre eux se disputaient sur la plage arrière. J’ai eu peur de l’accident ».

Mais dimanche prochain, Eric Ogez y accueillera tout le monde, lors de la deuxième édition Brunch Y’a de la Joie. « Nous sommes quatre bateaux et nous proposons des croisières de vingt minutes ».  Et si Eric Ogez se dit heureux de travailler ainsi, à « son rythme, sans stress », il ne compte pas s’arrêter là. «  Je me verrais bien passer six mois ici, et six mois à Marrakech. Mes amis me poussent à y ouvrir un restaurant… » Il n’a donc pas fini d’entreprendre.